Actualités

  • 2cv-legende

En 2CV à l’assaut de la Coupe du monde !

Date: janvier 13, 2014 Author: azamette Categories: Actualités 0

Avec leur « deudeuche » immatriculée 59 transformée en ballon, deux aventuriers s’apprêtent à traverser le continent américain, à l’assaut de la Coupe du monde au Brésil.

Elle risque fort de ne pas passer inaperçue ces prochaines semaines. La « 2CV 6 spécial » en forme de ballon immatriculée DB-084-AK 59 pourrait même devenir l’une des « guest stars » de la prochaine Coupe du monde au Brésil. À son bord, Éric Carpentier, 28 ans, originaire de Mouvaux, et son acolyte, Éric Pitoiset, de la région parisienne, ont prévu de relever un sacré challenge. Leur but est de rallier New York à Rio en l’espace de cinq mois.

Derrière cette aventure hors du commun, leur projet est de mettre en exergue la popularité et l’universalité du foot à travers les rencontres et toutes les actions qu’ils croiseront. « L’idée, c’est de mettre en valeur le foot qu’on voit sur les terrains du dimanche ou dans la rue, et d’explorer tous les projets solidaires qu’on aura l’occasion d’approcher. En France, on parle trop souvent du foot de manière négative. On veut montrer autre chose que les transferts ou les salaires à six ou sept chiffres. Le foot, cela peut être du business, on n’a rien contre, mais cela peut être aussi un trait d’union entre les gens. Pendant ce voyage, on essaiera donc aussi de jouer, si possible tous les jours, avec les gens différents qu’on aura l’occasion de croiser. »

Plus d’un tour dans le sac… à dos

Lancé sur la piste de ce projet depuis plus d’un an, Éric Carpentier ne s’est pas découragé même lorsqu’on lui faisait remarquer le côté presque insensé d’un tel challenge. Car le gaillard a plus d’un tour dans son sac… à dos. À l’orée de l’année 2012, il s’était en effet lancé dans une randonnée, balle au pied, de Lille à Marseille, afin de récolter des fonds pour un projet humanitaire en Inde autour du foot. Son périple avait été couronné de succès et il avait ensuite initié des jeunes orphelins au foot pendant six mois, dans l’État du Chhattisgarh. Ce programme est d’ailleurs toujours d’actualité. « Il se développe bien, un appel aux dons est d’ailleurs toujours en cours sur le site de mon association (1) car on a toujours besoin de matériel pour que les gamins puissent jouer », rappelle Eric Carpentier, même si son regard est aujourd’hui posé sur son périple vers Rio.

Une 2CV qui appartenait… à des religieuses

Pour cette nouvelle aventure, il lui fallait deux compléments importants : une voiture, la fameuse 2 CV Citroën, et un équipier vidéaste. Grâce à l’apport providentiel d’un partenaire de premier plan, la firme Coca-Cola, il a pu faire l’acquisition de sa nouvelle dulcinée, « une petite jeune de 1988, avec 57 000 kilomètres au compteur. » Et, cela ne s’invente pas, l’authentique « deudeuche » appartenait à une communauté de religieuses. « On ira d’ailleurs la faire bénir avant de partir », précise-t-il. La belle aux formes arrondies a ensuite été « customisée » aux couleurs d’un ballon de foot, et le parcours du périple a été dessiné sur son capot. « La 2 CV est un véhicule rond qui collait parfaitement à l’idée de faire un voyage en ballon », explique Éric Carpentier, qui a ensuite auditionné plusieurs candidats à l’aventure.

Rendez-vous à Rio le 13 juillet

Après avoir lancé une annonce sur des réseaux étudiants, il a rencontré une dizaine de partenaires potentiels. C’est avec Pierre Pitoiset, 27 ans, que le contact est le mieux passé. « J’ai répondu à l’annonce parue sur le site des anciens élèves de mon école, à l’INA Sup, et Éric m’a rappelé dans l’heure, explique ce jeune professionnel de l’audiovisuel. On s’est rencontré pour la première fois le 20 novembre dernier et on a tout de suite accroché. Je compte m’installer en Argentine en fin d’année, et, d’ici là, je voulais faire quelque chose de constructif. Faire un film sur cette aventure c’était l’occasion rêvée. »

Les deux complices doivent désormais mettre les bouchées doubles pour peaufiner les préparatifs, mais aussi pour boucler leur budget. « Pour l’instant, on a l’argent pour aller jusqu’à Mexico, sourient-ils, sans trop d’inquiétude, car notre projet est cohérent, on a plutôt des bons retours et on n’a pas encore fini de démarcher. » Il est de toute façon trop tard pour reculer. La « deudeuche » en forme de ballon doit en effet embarquer au Havre, dans un container pour Montréal, au Canada, le 20 janvier. Les aventuriers la rejoindront là-bas par avion le 4 février. « On aura ensuite neuf jours pour rallier New York, lieu symbolique du départ, prévu le 13 février. L’objectif est ensuite de franchir la frontière brésilienne le 12 juin, date d’ouverture de la Coupe du monde, et d’être à Rio le 13 juillet, pour la finale. »

D’ici là, plus de vingt mille kilomètres sont au programme de ces explorateurs à la découverte de la planète foot. Un vrai voyage en ballon à la hauteur de leur passion.

(1) Association « A Cup of Word, different football » : www.acow.org.

 

Source : http://www.lavoixdunord.fr/sports/en-2cv-a-l-assaut-de-la-coupe-du-monde-ia182b201n1841212

Send Comment