2CV Picasso

En voilà une originale ! Andy Saunders, a réalisé cette Citroën Picasso, afin de rendre hommage à sa façon au maître du surréalisme. L’inspiration lui est venue du portrait de Dora Maar duquel il a repris l’assortiment de couleurs et l’anatomie particulière revue par Picasso. 1200 heures ont été consacrées à sa construction.

Andy Saunders se disait persuadé du choix que ferait Pablo Picasso entre sa 2CV Picasso et les Xsara et C4 du constructeur français. L’auto fut homologuée en Angleterre pour la route afin de pouvoir être utilisée quotidiennement. Pour les clignotants, il précisait qu’il fallait utiliser la main du côté du conducteur (à droite) car les 2 clignotants étaient du côté gauche !

Dans ses rêves les plus fous, il aurait voulu vendre son œuvre au Centre Pompidou ou à la Tate Gallery de Londres. Il l’estimait, en tant qu’œuvre d’art, à 1 millions de Livres Sterling. Il l’a finalement mise dans une vente aux enchères organisée par RMAuctions à Londres le mercredi 29 Octobre 2008, estimée entre £10,000 et £14,000, elle a été vendue £8.800 !

Son numéro de châssis est le VF7AZKA0091KA949529HP, sa mécanique reprend celle d’une 2CV plus ancienne : 425cc, moteur bi-cylindres opposés horizontalement, carburateur simple, quatre vitesses à transmission manuelle, freins à tambour. Officiellement dévoilée au Festival of Speed 2007 de Goodwood et présentée en détail dans un article daté novembre 2007 du magazine Octane, cette 2CV créée par Andy Saunders a stupéfait le public.

J’ai décidé d’essayer de brouiller la ligne entre le design automobile et l’art, à l’aide de ma Picasso. Chaque panneau a été modifié, ne laissant pratiquement pas de symétrie visible. La carrosserie a été élargie par 152,4 mm sur le côté droit seulement, le volant a été déplacé, ce qui donne à la voiture son apparence distinctive, composée de pas moins de douze parties distinctes. La 2CV reste complètement utilisable sur route et n’a rien perdu de sa vitesse, elle peut encore atteindre 100km/h. Son étrangeté merveilleuse devient plus évidente que différents détails de la façon dont la carrosserie a été modifiée. L’utilisation d’une palette arc en ciel de couleurs vives et fortes ajoute à l’aspect artistique et suit de près les nuances utilisées par Picasso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *