Fabrication d’une remorque pour la 2CV

L’idée de construire une remorque vous est venue ? Découvrez étape par étape comment procéder.

Le code de la route interdit de couper un véhicule en deux et de se servir de sa partie arrière comme d’une remorque. Il n’y a pas de dérogation à cette interdiction. En revanche, il est possible d’obtenir un résultat esthétique similaire sans être en infraction. Il suffit de construire un châssis artisanal de remorque, à l’aide de tube ou de barres, sur lequel est greffé un essieu de voiture quel qu’il soit, puis de fixer par-dessus des éléments de carrosserie modifiés de sorte à recréer l’aspect voulu, par exemple l’arrière du véhicule originel comme cela se pratique beaucoup chez les deuchistes. Cette solution artisanale n’est pas la plus aisée, mais elle est la seule légale !

La loi permet donc de construire soi-même sa remorque, si celle-ci est de taille modeste. Il n’en reste pas moins que toute réalisation artisanale doit respecter certaines caractéristiques. Le paramètre le plus important est le poids total autorisé en charge (PTAC), soit la somme du poids de la remorque en elle-même et de l’ensemble de son chargement. Jusqu’à 500 kg, aucun document n’est requis, la remorque n’a pas à être réceptionnée par l’administration et peut donc être de construction personnelle. Il faut cependant qu’elle respecte certaines obligations, comme avoir des feux de position blancs à l’avant si elle fait plus de 1,60 m de large et des catadioptres triangulaires rouges à l’arrière. Jusqu’à 750 kg de PTAC, une remorque n’a pas l’obligation d’être munie de freins.

LE CHÂSSIS

Il s’agit bien d’un châssis de 2 CV dont l’originalité portera sur le système de suspension.
Le fonctionnement  d’origine a été conservé, contrairement à d’autres remorques qui placent les pots en position verticale.
Les amortisseurs sont plus courts et proviennent d’une Peugeot 205. Les pots sont en fait des demi pots, mais avec les ressorts avant, pour plus de rigidité, compte tenu du poids à supporter.

LA COQUE

La coque comme on pouvait s’en douter est confectionnée dans un arrière de 2CV destiné à la casse. La découpe est simple, sur la partie arrière on a conservé la malle. Pour la découpe, en fait il faudra allonger la coque pour poser un bâti en cornière.

Puis vient l’étape de l’habillage du caisson avant avec de la tôle galvanisée de 10/10ème simplement rivetée sur le cadre.
On habillera aussi le fond du coffre jusqu’au niveau des pots de suspension. Et il faudra ensuite découper la tôle pour l’ajuster au dimensions du cadre en haut et en bas. Effectuer la même opération sur l’autre côté.

Ensuite la tôle du dessus sera présentée et pliée pour prendre la forme de la coque, formant une sorte de spoiler, il faudra ensuite la découper à la forme de la coque et la riveter à environ 5 mm du bord.

La tôle avant est alors posée. Sur cette face il sera monté une trappe pour pouvoir accéder plus facilement au fond du coffre. Après avoir bien mastiqué et apprêté la carrosserie la peinture a été posée, donnant un excellent résultat. Il reste à installer l’attache remorque sur la voiture, et une galerie prendra place sur la remorque.

Il a aussi existé des remorques fabriquées par des accessoiristes d’époque, découvrez les ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *