Le cahier des charges de la 2CV

Le célèbre “4 roues sous 1 parapluie” de Pierre-Jules Boulanger

Pierre-Jules Boulanger était ingénieur, et né le 10 mars 1885. Il a dirigé Citroën jusqu’à son décès en 1950 (il n’aura donc malheureusement jamais connu le succès florissant de la 2CV). Afin de mener à bien son idée de TPV, il avait une idée bien précise du cahier des charges de cette future automobile :

Faites étudier par vos services une voiture pouvant transporter deux cultivateurs en sabots, cinquante kilos de pommes de terre ou un tonnelet à une vitesse maximum de 60 km/h pour une consommation de trois litres d’essence aux cent.
En outre, ce véhicule doit pouvoir passer dans les plus mauvais chemins, il doit être suffisamment léger pour être manié sans problèmes par une conductrice débutante. Son confort doit être irréprochable car les paniers d’oeufs transportés à l’arrière doivent arriver intacts. Son prix devra être bien inférieur à celui de notre Traction Avant.
Enfin, l’esthétique importe peu.

prototype-2cv

En résumé, quatre roues sous un parapluie avec quatre places assises, 50 kg de bagage transportable, 2 CV fiscaux, traction avant comme les 11 et 15/Six, 60 km/h en vitesse de pointe, boîte à trois vitesses, facile d’entretien, possédant une suspension permettant de traverser un champ labouré avec un panier d’œufs sans en casser un seul, et ne consommant que 4 à 5 litres aux 100 kilomètres.

Respecter cette devise, rester simple sans être spartiate. Un coffre qui ne fera pas un record de valises, tout au plus un grand sac à dos de campeur, pas indispensable d’emporter la tente. Sièges coulissants, voiture de jeunes, voiture d’amoureux. Pour le moteur, il sera plus brillant que celui de sa grand-mère et ce ne sera pas le leader d’un bouchon. Elle n’aura pas non plus la glace descendante…

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments