2cv mangualde

Les 2CV de Mangualde

2cv mangualdeElle est surnommée “la jeunette”. Les exemplaires de 2CV fabriquées à Mangualde sont les derniers modèles avant la fermeture de l’usine et l’arrêt de la ligne de production mondiale de la 2CV, Levallois étant déjà fermée.

Cependant, cela ne signifie pas qu’elle est la plus solide et la plus irréprochable de part son année de production ! Vous aurez de nombreux points à surveiller…

1- La corrosion
Les derniers modèles fabriqués dans l’usine portugaise de Mangualde sont les plus sensibles. Certaines étaient même livrées rouillées. En effet, la tôle utilisée par l’usine de Mangualde provenait des Fonderies Italsider de Piombino sur la côte Toscane. Les énormes cylindres étaient alors chargés sur des wagons-plateaux et restaient plusieurs semaines exposés aux embruns salés tant que le convoi n’était pas complet. Le métal (moins cher) était donc déjà soumis à un processus d’oxydation avant d’arriver au Portugal. Privilégiez donc un exemplaire assemblé avant le 25 février 1988, date de l’arrêt de la chaîne de production de Levallois. Surveillez la baie de pare brise, le volet d’aération, portes, planchers et plate forme au niveau des longerons AV et AR ainsi que les tôles de fermeture, les ailes, capots et montants de portières.

2- Moteur
Hypersolides, les bicylindres à partir du 425cm3 ne vous poseront aucun tracas. La difficulté vient des 375cm3, dont les pièces sont devenues très difficiles à dénicher. On ne trouve plus de villebrequins, ni de pipes d’admission/échappement. Beaucoup de 2CV A ont d’ailleurs été équipées du 425cm3 du Type AZ. Soyez attentifs !
Sur les 2CV portugaises, aucun soucis donc.

La dernière de toutes les 2CV produites, tombée de chaîne à l’usine de Mangualde le vendredi 27 juillet 1990 à 16h30, est une 2CV Charleston Grise Cormoran, portant le numéro de châssis TW6AZKA00 08KA4813.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *