2CV Pantone

  • 2cv-legende

2CV Pantone


Le système Pantone existe et fonctionne depuis plusieurs années, mais très peu de deuchistes se sont déjà lancés dans cette expérience particulière. Car il est effectivement possible de monter sur la 2CV ce système inventé par Mr Paul Pantone. Né en 1950 à Détroit, cet ingénieur américain a mis au point un procédé d’injection de mélange eau/essence non conventionnel pour les moteurs à combustion interne. Le principe étant de récupérer l’énergie perdue du moteur grâce à l’adjonction d’eau. Le brevet « PMC Pantone » est déposé en 1980 et reste accessible au public, ce qui permet les adaptations par d’autres ingénieurs.


Comment ça marche?

Le principe du moteur Pantone est le suivant : un mélange constitué de 80% d’eau et de 20% d’essence est chauffé par les gaz d’échappement qui viennent alimenter le bulleur. Il se créé alors des vapeurs qui, en passant dans un réacteur endothermique, se transforment en un « gaz pantone » qui est lui-même envoyé vers l’admission d’air, en complément de l’alimentation en air classique. Ce procédé est particulièrement adapté aux véhicules anciens à carburateur, comme nos bicylindres, car les voitures plus récentes nécessiteraient des reprogrammation du calculateur.

Quels avantages?

Ils sont nombreux, mais le principal reste l’économie de carburant (10 à 30%) et la baisse de la pollution en monoxyde de carbone. Il y a aussi l’accroissement de la longévité du moteur avec une meilleure combustion, réduction des bruits mécaniques.

Comment installer le système Pantone sur la 2CV?

La première étape consiste à percer la pipe d’échappement pour y braser des raccords doubles de plomberie (15/21). Vient ensuite la fabrication du réacteur Pantone. Il est constitué d’un tube d’acier noir de plomberie 28/32 de 320 mm de longueur (percé de 2 trous pour les manchons 15/21), à l’intérieur duquel on retrouve un autre tube d’acier noir 15/21 de 350 mm de longueur qui est fileté à chaque extrémité.

Enfin, il faut réaliser une tige pleine en acier doux de 14 mm de diamètre et 350 mm de longueur qui viendra se fixer à l’intérieur du second tube d’acier noir 15/21. Votre réacteur ainsi constitué, vous devez maintenant le placer dans une boîte de chauffage pour vérifier que le montage fonctionne. Évidemment, le réacteur est à dupliquer pour la seconde boîte de chauffage. Dernière étape ; le bulleur. Cet élément peut être fabriqué dans un récipient métallique ou plastique. Pour une meilleure tenue, Daniel Mouchel, deuchiste qui a installé le système sur sa 2CV et à qui les photos ci après appartiennent, a opté pour un ancien extincteur, réduit en hauteur. Une contenance de 3 à 4L suffit. Il faut une arrivée, avec un tube plongeur, et une retour sur le haut pour acheminer les vapeurs d’eau jusqu’à l’admission. Dans ce cas précis, le bulleur est fixé sur un support « maison ». Vient enfin le raccordement de tout le système, avec des tuyaux et des raccords cuivre pour la jonction pipe d’échappement/réacteurs. Des flexibles souples de plomberie feront le reste.

» 2CV AU - 1949
« 2CV Basket - 1977