2CV Terrasson – 1939

Modèle de série

2cv a 1939

Citroën avait placé de grands espoirs dans cette 2CV, mais la guerre a retardé sa sortie de dix ans. En 1939, en secret, trois prototypes testent de jour comme de nuit les composants de la future 2CV. De son inventeur Pierre Terrasson, cette 2CV Terrasson a vu les premières études lui étant consacrées en 1935. En effet, le 17 Avril 1934 Pierre Terrasson est convoqué sous les drapeaux de la France et ne verra même pas naître la traction avant.
Dégagé de ses obligations militaires, Pierre Terrasson est alors affecté à la complète supervision de la future 2CV. Des exemplaires sont construits afin de tester alternativement plusieurs moteurs et solutions techniques étaient entourées de deux Traction, dans lesquelles les techniciens étaient prêts à intervenir en cas de panne. Le test sera passé au service des Mines le 28 août 1939.

Elle ne possédait qu’un seul phare devant le conducteur, puisque le code de la Route n’en exige pas plus pour cette catégorie de voitures. Carrosserie faite d’aluminium (sauf les tôles en acier), suspension à interaction à huit barres de torsion avec bras en magnésium, habitabilité et ergonomie non sacrifiés… cette TPV regorge de solutions originales et ingénieuses.  La production d’une première tranche de 250 exemplaires est même lancée en prévision du salon de l’automobile de Paris au mois d’Octobre. Malheureusement, la seconde guerre mondiale en décidera autrement ; le salon est annulé et la 2CV se fait oublier jusqu’à nouvel ordre, afin de ne pas finir dans les mains d’une industrie allemande prête à tout pour s’approprier le meilleur des industries françaises.  On ne sait pas officiellement si il y a eu un début de commercialisation, mais un document Citroën datant du 23/09/1940 indique que « 100 exemplaires sont en circulation ». A peine née, la 2CV meurt et retourne au placard.

Actuellement le constructeur possède les quatre seuls exemplaires survivants connus. Mais qui sait, peut-être en reste t-il encore une dans une grange près de chez vous ?

2cv a terasson

Moteur : 2 cylindres à plat à refroidissement à eau
Cylindrée : 375 cm3
Alésage & course : 62 x 62 mm
Puissance : 9 ch à 4 000 tr/min
Alimentation : par carburateur
Distribution : arbre à came central
Transmission : boîte à 3 rapports avec la 3ème surmultipliée
Freins : hydrauliques à tambours
Suspensions : à interaction
Pneumatique : 125 x 400
Poids : 400 kg
Vitesse maximale : environ 70 km/h

Pendant longtemps, on a pensé que les deux seuls exemplaires de 2CV Terrasson connus étaient ceux conservés respectivement par CITROËN et par le musée de La Rochetaillée, près de Lyon. L’exemplaire de CITROËN avait été exhumé des réserves du centre d’essais de La Ferté-Vidame par Jacques Wolgensinger en 1966. Ce dernier l’avait fait restaurer pour les besoins de la communication, et la voiture prenait l’air lors d’expositions spécifiques. De son côté, Henri Malartre, à Lyon, dans le cadre de son activité de casseur-récupérateur de ferraille, avait sauvé un exemplaire provenant des usines Michelin à Clermont-Ferrand. Cet exemplaire était doté d’une caisse arrière rudimentaire, et l’on peut supposer qu’il avait servi aux essais de charge en vue d’une éventuelle fourgonnette.

L’héritière de la 2CV Terrasson, la 2CV « Prototype » de 1939 (2CV Type A avec les mêmes caractéristiques techniques) est fabriquée malgré la déclaration de la guerre par Citroën. Sa carrière commerciale sera brève avec seulement une petite centaine d’exemplaires en circulation, et ce non officiellement.

2cv a 1939 2cv a terasson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *