Elle ne manque pas d’air, la 2CV !

Quelle curieuse trajectoire ! Minimaliste par essence, conçue pour être simple de fabrication, d’utilisation et d’entretien, cette authentique voiture du pauvre serait-elle en passe de devenir le seul privilège des riches ?

On peut malheureusement le redouter, à voir les sommes faramineuses qu’atteignent certaines 2CV dans les ventes aux enchères, entraînant une hausse vertigineuse de sa cote. On pourrait croire que cela ne touche que les 2CV 4×4 Sahara authentiques ou les Type A, mais cela semble se répandre désormais à l’ensemble de la production…

Il faut bien se rendre compte qu’aujourd’hui, on l’achète souvent plus chère que neuve. La moindre 2C CV s’arrache à prix d’or. Qui aurait pu prédire qu’elle deviendrait un jour une pièce de collection si prisée qu’on alignerait des liasses de biftons pour se l’offrir ?
Une Type A, par exemple (produite de juillet 1949 à mars 1961) une sorte d’absolu pour les puristes, peut se monnayer autour des 15 000€ ! Surtout si elle a conservé sa peinture d’origine aluminium métallisé AC109. A l’époque, une 2CV A coutait 349 670 Francs (soit 3 500 nouveaux Francs, environ 600 €).Ses concepteurs doivent bien rigoler, eux qui n’avaient qu’un mot d’ordre à l’esprit : imaginer la voiture la plus basique possible et la plus économique à produire, quitte à glisser des vers luisants dans les phares.

Devant cette embellie, les amateurs se sont donc naturellement tournés vers les modèles AZ et AZL, qui sont apparus en 1954. Mais là encore, la cote s’est emballée. Il est par ailleurs assez amusant de constater que plus le nombre de chevaux augmente, plus la cote de la 2CV baisse (en excluant les séries limitées).
La génération suivante, 2CV 4 ou 2CV 6, est longtemps restée dans l’ombre de ses ainées. Alors qu’elle est nettement plus apte à rouler au quotidien, ce qu’ont bien compris les amateurs de voyages qui l’ont plébiscitée lors des aventures à travers le monde pour rouler en toute sérénité.
Les Club et les Spécial sont les deux modèles qui font encore (un peu) de résistance; mais pour combien de temps encore ?

Qu’en est il des séries limitées ?

Comme vous pourrez vous en douter, les Charleston, Cocorico ou encore France 3 voient elles aussi leur valeur croitre de façon exponentielle, emportées par le mouvement. Ce sont des voitures qui sont sorties en version limitée comme leur nom l’indique. Ces versions étant souvent appréciées, les amateurs aiment restaurer leur deuche quelle qu’elle soit aux couleurs des originales. Ce qui, lors de l’achat, pousse les puristes à regarder les numéros de série pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une vraie série limitée.

L’air de rien, la 2CV est devenue un symbole, elle qui a tellement été moquée, et qui a peiné à s’imposer en son temps qu’il a fallu attendre les années 50 et l’AZ pour qu’elle prenne son envol.

Inimaginable retournement de situation…

Cote en 2005 : de 2000€ (2CV Special) 2500€ (2 CV 4 & 2CV Club) à 7500€ (2 CV A)
Cote en 2015 : de 4000€ (2 CV 4) 4000€ ( 2CV Special) 5000€ ( 2CV Club) à 15 000€ (2 CV A).

 

2cv cote prix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *