Actualités

  • 2cv-legende

Une 2CV et Coluche en vedette d’une vente de voitures de collection

Date: mars 13, 2013 Author: azamette Categories: Actualités 0

La maison de vente Osenat organise dimanche 17 mars une vente aux enchères autour de la voiture et de la moto dans le cadre des « Journées Marteau ». Les stars ? Des voitures ayant appartenu à Coluche et la dernière 2CV jamais commercialisée.

Chaque année, le Syndicat national des maisons de ventes volontaires (Symev) organise une grande opération de ventes aux enchères dans toute la France. Près de 400 salles de ventes vont y participer du 16 au 23 mars, via notamment des journées portes ouvertes, durant lesquelles le public pourra faire expertiser gratuitement les trésors familiaux. Mais l’opération, appelée « les Journées Marteau », est aussi l’occasion d’assister à des ventes aux enchères d’objets rares ou insolites.

L’un des moments forts de la manifestation sera la vente d’automobiles organisée par la maison Osenat à Fontainebleau les 17 et 24 mars prochain. Les marteaux de belles voitures pourront tenter de s’offrir quelques bijoux ayant appartenu au comique et comédien Coluche : une Honda 750, une Ford Sedan de 1956, une Chevrolet Corvette 1979, une Studebaker Champion Flight Hawk 1956 et une Cadillac Coupé de ville 1960. Ces voitures et cette moto ont déjà été vendues aux enchères en 1987. Elles sont estimées entre 1.000 et 3.500 euros.

La Peugeot 604 d’apparat a transporté Mitterrand

Autre pièce maîtresse de cette vente, une Peugeot 604 Landaulet. Carrossée par Chapron, cette automobile d’apparat a été commandée en 1979 par la présidence de la République du Niger. François Mitterrand l’a d’ailleurs utilisée lors de son voyage d’Etat à Niamey en 1982. Un véhicule unique, spécialement aménagé, ce qui explique son prix, estimé entre 30.000 et 50.000 euros. Elle fait actuellement son cinéma puisque selon le catalogue d’Osenat, elle participe à un tournage sur la vie de François Mitterrand.
Elle a été utilisée comme voiture de parade de 1979 à 1999.

Le destin tragique de la dernière 2CV

Mais le clou de cette vente organisée par Osenat est en fait une 2CV et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de la dernière deudeuche sortie de l’usine Citroën de Levallois, le 26 février 1988. Le prix est estimé entre 1.000 et 2.000 euros, mais pourrait s’envoler, même si l’acheteur ne risque pas de rouler avec. Elle est en effet vendue à l’état d’épave. Propriété d’un passionné, Roger Brioult, créateur de la Revue technique automobile qui avait réservé cette voiture 14 ans auparavant (pour être sûr d’avoir la dernière 2CV commercialisée). Il l’a stocké pendant des années dans sa propriété de l’Orne, avec seulement 5 km à son compteur, jusqu’à ce qu’elle soit victime d’un vol. Une tragédie pour Roger Brioult, qui est décédé une semaine après, à 90 ans. Il aura eu au moins la chance d’ignorer le sort réservé à cette voiture de collection, retrouvée brûlée, à l’état de carcasse. « Le vol de cette 2 CV s’est apparenté à celui d’un tableau de maître ou d’une oeuvre d’art pour le monde des collectionneurs automobiles français », explique la maison Osenat. Elle restera à jamais comme étant « la dernière 2CV commercialisée et la moins kilométrée au monde ».

Send Comment