La 2CV au Contrôle Technique, le guide

L’échéance du contrôle technique approche pour votre 2CV et vous avez peur qu’elle soit refusée ? Pas de panique, suivez le guide et vous éviterez ainsi que votre voiture ne soit recalée bêtement.

2cv controle technique

Le contrôle technique fait peur. C’est le bilan technique indispensable pour connaître l’état de votre voiture. Mais sans la ligne de mire de cet examen, serions-nous vraiment à cheval sur le bon état du freinage, des amortisseurs ou même des pneus ?

Quand aller au contrôle technique ?

– Pour les voitures en carte grise normale : tous les deux ans. Les utilitaires AKA, Acadiane… quant à eux doivent effectuer un an après le contrôle technique, une visite supplémentaire pour vérifier la pollution.
– Pour les véhicules en carte grise collection : tous les 5 ans, et ce depuis le changement de la loi en Octobre 2009.

Dans tous les cas, au moment de vendre votre voiture, vous allez devoir fournir les papiers justifiant un contrôle technique sans contre-visite de moins de 6 mois, ou avec contre-visite de moins de 2 mois.

Ceci étant, l’heure est arrivée pour vous de prendre rendez-vous… Suivez le guide, pour faire réussir le contrôle technique à votre 2CV !

1. L’aspect extérieur

L’apparence extérieure n’a pas d’incidence sur le contrôle technique. Attention cependant, la présence de pare-chocs est indispensable.

2. La frappe à froid

Depuis l’arrêté du 27 octobre 2010, il faut impérativement qu’il y ait concordance dans les numéros de série qui figurent : sur la carte grise, sur la plaque constructeur et sur la frappe à froid du châssis.

Donc pour commencer, nettoyez votre châssis pour faire apparaître cette fameuse frappe à froid indispensable. Cette nouvelle loi est particulièrement inadaptée à la 2CV. En effet, on a toujours considéré que c’était la caisse, et sa plaque rivetée qui allait avec les papiers, le châssis n’étant qu’une pièce interchangeable donc presque personne ne se préoccupait de la frappe à froid.
L’absence ou la non concordance de la frappe à froid avec la carte grise n’est pas un motif de contre-visite pour les véhicules de collection (donc plus de 30 ans et ayant une carte grise collection).

La frappe à froid est appelée par Citroën “Report du numéro d’ordre” puisqu’elle reprend le numéro qui figure déjà sur la plaque constructeur (rivetée sur le tablier ou bien sur le châssis).
L’emplacement de la frappe à froid dépend de votre voiture. Il se trouve soit sous le tapis de sol, sur le châssis à l’avant gauche du siège passager avant, soit à l’avant du châssis sur le longeron côté passager, sous le passage de la transmission, sur les planchers de la caisse, à droite du siège passager avant…

Que faire si mon châssis n’est pas celui d’origine, si le numéro est illisible ou bien s’il a disparu ?
Il est probable qu’une majorité de 2CV circulant aujourd’hui en France soit dans cette situation. En effet :

  • une partie d’entre elle a reçu un châssis d’occasion avec un autre numéro
  • le numéro est situé dans une zone corrodée, impossible à restaurer
  • certaines 2CV ont été équipées d’un châssis neuf sans numéro…

Dans les deux premiers cas vous êtes hors-la-loi et voici les solutions :
– optez pour une carte grise collection (seulement si votre 2CV a plus de 30 ans). L’inconvénient c’est qu’on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve comme nouvelle loi ! L’arrivée du contrôle technique tous les 5 ans nous le prouve. Imaginons que demain les voitures de collection soient munies de plaques spéciales, et interdites de circulation certains jours, ou en ville…
– demandez une attestation de conformité à Citroën. C’est un parcours du combattant et ce n’est même pas garanti que cela fonctionne (peu de témoignages en ce sens).
– frappez vous-même les numéros. C’est ce que conseillent bon nombre de centres techniques. Ce qui va à contre-sens de la loi… Certes l’identification d’un véhicule est importante, notamment en cas de vol, mais si l’on peut frapper ces numéro soi-même, quel en est l’intérêt ? Recaler un maximum de voitures pour les retirer de la circulation ?

3. Les plaques d’immatriculation

Autre élément d’identification obligatoire : les plaques d’immatriculation.
Elles doivent être de dimension et de couleur réglementaire et surtout en bon état. Les pare-chocs avant et arrière sont également obligatoires quelque soit leur état, tant que leurs extrémités ne sont pas saillantes.

Pour les voitures immatriculées dans le système actuel Siv :
Plaques blanches et caractères noirs obligatoires pour tous les véhicules en cartes grises normales.
nouvelle-plaque-immatriculation 2cv

Formes et couleurs de la plaque d’origine autorisée pour tous les véhicules en carte grise collection (les 2CV en carte grise collection peuvent donc avoir un nouveau numéro sur plaque noire).
plaque-auto-collection 2cv

Pour les voitures immatriculées dans l’ancien système :
Plaques blanches (ou jaunes à l’arrière), caractère noir pour les véhicules dont l’immatriculation est postérieure au 1er Juillet 1993.

Plaques noires et caractère blanc ou argenté autorisé pour les véhicules dont le numéro d’immatriculation est antérieur au 1er Juillet 1993.
plaque ancienne immatriculation 2cv



4. Éclairage et signalisation

Veilleuse, feux de croisement, feux de route, clignotants et feu de détresse : tout doit fonctionner, c’est indispensable. Vérifier donc l’état de vos ampoules et les changer laisser nécessaire. Réglez la hauteur de vos phares, petit conseil : à l’aide de la molette de réglage des feux dans l’habitacle, baisser un peu la hauteur de votre faisceau au moment d’arriver au contrôle… Des feux réglés trop hauts seront synonymes de contre-visite, alors que des feux trop bas ne poseront pas de problème. Attention aux optiques corrodés qui seront refusés ! À l’arrière, même scénario.

5. Essuie-glaces

L’absence ou le non fonctionnement du lave-glace n’est pas un motif de contre-visite, cependant les essuie-glaces doivent fonctionner. Attention aux fissures dans le pare-brise.

6. Pneumatiques

Vérifiez l’état et la pression de vos pneus. Ils doivent être de modèle identiques par train. Surveillez toute usure irrégulière. Attention seuls les pneus de dimension 125 R 15 et 135 R 15 sont acceptés pour la 2CV.
Petit conseil : ne roulez pas avec des pneus anciens même si leur profil semble en bon état. Avec le temps la gomme perd ses caractéristiques et le pneu peut même éclater en roulant.

7. Intérieur

Passez à l’intérieur et vérifiez que toutes les ceintures de sécurité (si votre 2CV en est équipée d’origine), sont en bon état, que les boucles et sangles sont accessibles sans manipulation du contrôleur. Les points d’ancrage doivent être solides, et les ceintures à enrouleur doivent se bloquer quand on les tire brusquement. Vérifiez aussi l’état des fixations des sièges : ils doivent rester dans leur rail même quand on les secoue.

8. Sous le capot

Vous pouvez enfin soulever le capot. Vérifiez que votre niveau d’huile est bon, changez votre filtre à air, bref rien de très original puisqu’il s’agit là de l’entretien courant indispensable.

9. Liquide de frein

Un coup de chiffon sur votre bocal de liquide de frein ne fera de mal à personne. Vérifiez le bon niveau du liquide, et que les contacteurs (si votre 2 CV en est équipée), sont bien en place. N’hésitez pas à en profiter pour vidanger, mais ça aussi c’est simplement de l’entretien courant.

10. Freinage

Jetez un coup d’œil à l’état de vos plaquettes de freins si votre 2CV en est équipée. Attention s’il faut les changer ne vous rendez pas au contrôle technique avec des plaquettes neuves (ou des garnitures neuves pour les freins à tambours). Il faut en effet un peu d’usure pour que ces éléments fonctionnent parfaitement.

11. Le frein à main

Retendez votre commande de frein à main et réglez les excentriques des plaquettes de frein à main, pour les freins à disques. Seul l’efficacité totale du frein à main est prise en compte. Si il y a un déséquilibre, ce n’est pas sujet à contre-visite si l’efficacité globale est insuffisante. Donc vérifiez bien que votre frein à main est capable de retenir la voiture lorsqu’elle est stationnée en pente sans vitesse enclenchée.

12. Carburation

Moteur chaud, il doit parfaitement tenir le ralentit que vous aurez réglé. Si vous avez un peu l’habitude, vous pourrez régler votre vis de richesse à l’oreille. De préférence, si vous n’êtes pas sûr de vous, si votre 2CV tourne bien et qu’elle tient bien le ralentit, ne touchez à rien. L’idéal est de se référer à la RTA (Revue technique automobile), pour l’explication complète du réglage du carburateur.

13. Échappement

Moteur en route, passez une main autour des tuyaux d’échappement. Si vous sentez une fuite au niveau d’un collier en mauvais état ou mal monté, faites ce qu’il faut. Avec un nouveau collier, plus de problème : la mesure du contrôle pollution sera possible, sans parler du confort de conduite améliorée ! Si l’un des éléments de votre ligne est corrodé et troué, changez le avant d’aller au contrôle.

14. Amortissement

Vérifiez le sens de montage de vos amortisseurs. Il faut que l’indication HAUT soit orientée vers les planchers, cela pouvant être source de déséquilibre de la suspension selon le modèle d’amortisseur, et il y en a plusieurs. Côté suspension, il n’y a pas grand chose à faire. Vous pouvez régler les hauteurs si votre 2CV penche franchement, mais ce n’est pas ce qui va vous poser problème.

15. Pivots

Graissez vos pivots : c’est de l’entretien courant et cela limitera la sensation de jeu lors du contrôle. Une roue avant de 2CV sans aucun jeu c’est mécaniquement impossible, n’hésitez pas à l’expliquer au contrôleur s’il ignore tout des 2 CV !

16. Moteur chaud

N’emmenez pas une voiture au moteur froid. Roulez quelques kilomètres avant l’examen, car il faut que le moteur soit chaud.
Le contrôleur vérifie d’abord le freinage et la suspension, puis la pollution.

17.Les dessous

La dernière étape est l’examen sur le pont pour vérifier la corrosion et un jeu éventuel dans les roues. Profitez-en pour jeter un coup d’œil sous votre 2CV si le contrôleur vous y autorise ce qui n’est pas gagné d’avance…

Voilà, votre deuche est passée au contrôle technique, tout va bien ! Vous pouvez encore rouler en attendant une nouvelle loi scélérate qui nous privera encore un peu plus de nos libertés…