Que faire de votre 2CV si elle n’est plus en état ?

La mauvaise nouvelle est confirmée, votre deuche est difficilement réparable. Revente à un professionnel, textes de lois… Cet article va vous expliquer comment réagir après avoir tout essayé : réparation moteur, changement carrosserie…

Il est à savoir que seuls les professionnels de l’automobile sont habilités à acheter des véhicules non roulants. Pour ce faire, vous pouvez contacter un spécialiste de ce type de véhicule. Même si une 2CV paraît difficilement invendable, ce genre d’entreprise est parfaite pour vendre votre voiture en panne afin de récupérer un peu d’argent dans l’optique de réinvestir dans une 2CV. On s’imagine souvent qu’elle est invendable en tant qu’épave et qu’il va même falloir payer pour s’en débarrasser auprès d’un professionnel de la destruction.

C’est loin d’être vrai et il est très recommandé de contacter ce genre de spécialiste pour réussir à tirer des revenus d’un véhicule qui ne pourra plus rouler. Suivez donc bien ce conseil : avant d’agir, explorez toutes vos options, vous pourriez avoir une belle surprise !

Attention avant de vous lancer dans des opérations qui pourraient être illégales. Si vous rencontrez un généreux acheteur prêt à vous donner du cash en échange de votre voiture, ne foncez pas ! En effet, une voiture non réparable ne peut être vendue à un particulier. Ce type de véhicule est considéré comme non roulant, c’est-à-dire trop accidenté ou bien pas susceptible d’être réparé pour être remis en circulation. Par conséquent, il ne peut être acquis que par un professionnel de l’automobile. Vous pouvez toutefois vendre une voiture en panne, à condition que l’acheteur puisse la réparer. Il faut simplement que l’acheteur soit informé des problèmes du véhicule, sinon cela peut être considéré comme un vice caché et condamnable par un tribunal. Aussi, dans la mesure du possible, le véhicule doit avoir satisfait positivement au contrôle technique dans les six mois précédant la vente.

Deuxième option, vous décidez de la garder chez vous pour deux raisons. Soit pour en récupérer les pièces détachées (pour les revendre ou les réutiliser sur un autre véhicule), soit pour le transformer à usage personnel. Quoi qu’il en soit, vous devez réaliser un certificat de retrait de circulation afin de démontrer qu’elle n’est plus roulante. Elle disparaitra alors des listes officielles et ne sera plus considérée comme une voiture mais comme un simple objet qui vous appartient.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires