Transmission sur 2CV

La 2CV est probablement une des premières voitures de grande série et de petites dimensions à traction avant. Les particularités de la transmission sur une 2CV sont abordées ci dessous.

La transmission aux roues avants par cardans simples ; couples coniques 8×31. Chacun des demi-arbres de roues de la 2CV comporte deux doubles cardans d’une conception relativement élaborée. Chaque demi-arbre est constitué de deux moitiés emmanchées l’une dans l’autre par des cannelures ; on a donc ainsi un cardan côté roue et un autre côté boîte.

L’Embrayage de la 2cv est mono-disque à sec, commande mécanique. Il peut aussi y avoir des 2CV à embrayage centrifuge, sorti de série en 1954 sur les 2CV AZ de 425 cm3. Avec l’embrayage centrifuge, pas besoin d’embrayer à l’arrêt avec le moteur tournant au ralenti : on peut enclencher une vitesse sans appuyer sur la pédale de gauche. Il s’agit d’un ajout sur le mécanisme normal. Une couronne avec des masselottes recouvertes de ferodo et placées vers l’extérieur est montée sur le volant moteur. Cette couronne tourne dans un tambour qui lui est relié au disque d’embrayage.
Quand on accélère, les masselotes de la couronne se déplacent vers l’extérieur par force centrifuge et entraînent alors progressivement le tambour lié au disque d’embrayage.
Pour changer le système et passer à un embrayage « classique », il vous faudra remplacer votre volant moteur.

La boîte à 4 vitesses est silencieuse et synchronisée plus marche arrière.

Démultiplication : 6,75 en 1ère – 3,25 en 2ème – 1,93 en 3ème – 1,47 en 4ème (surmultipliée) et 7,25 en MA. Les croisillons de cardan sont bien souvent fatigués lorsqu’on récupère une auto. Sur les 2CV antérieures à 1966, on peut les changer sans difficulté, à condition de respecter la procédure mise au point par le constructeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *