La 2CV Soleil – 1982

C’est l’histoire d’un projet de Serge Gevin refusé par Citroën en 1982. En 2015, le “papa” des séries spéciales (Spot, Charleston, France 3, Dolly, Cocorico…) décide de reconstruire cette 2CV Soleil, qui déplut à un directeur général qui détestait le jaune !

2cv soleil citroen serge gevin

En 1982, Citroën refuse donc ce projet de série spéciale proposé par Serge Gevin, lui qui avait créé deux ans plus tôt la Charleston, et innové dans le genre avec la 2CV Spot dès 1976. On ne dira jamais assez à quel point Mr Gevin fut essentiel dans la survie de la 2CV. S’il n’avait pas dessiné la 2CV Charleston en 1980, elle n’aurait certainement pas connu le rebond de carrière qui l’emmena jusqu’en 1990 ! Il lui a offert 10 années supplémentaires.

33 ans plus tard, Citroën Italie a décidé de donner vie à ce projet en construisant la 2CV Soleil comme Serge Gevin l’avait imaginée à l’époque.

citroen 2cv soleil serge gevin

L’idée de concevoir une 2CV inédite avec la participation de Citroën Italie se concrétise lors d’une réunion avec Serge Gevin à son domicile parisien où il lui fut demandé quelle voiture il aimerait voir se réaliser. Sa réponse fut immédiate : “la 2CV Soleil ! Le directeur général de Citroën avait refusé mon projet en 1982 pour la simple et bonne raison qu’il y avait du jaune dans cette voiture, et qu’il détestait cette couleur. Pour elles, j’avais utilisé un Blanc Meije AC 088 et un Jaune Mimosa AC 333. Ce devait être une auto joyeuse, jeune, solaire. En la regardant, on devait penser à la mer, au soleil, et à la joie de vivre. Ça n’a pas vraiment marché comme prévu ! En 10 minutes le projet était enterré”.

L’opération proprement dite fut confiée à un atelier de 2CV à Milan dont le propriétaire, en plus d’avoir dépassé le million de kilomètres au volant de 2CV, est également un restaurateur méticuleux et expert de cette voiture jusque dans les moindres détails. À toutes les étapes de la restauration Serge Gevin donnait son avis et ses directives, mais beaucoup plus en terme de décoration intérieure qu’en terme de mécanique à proprement dite ! La 2CV choisie pour la restauration fut une 2CV Club (version italienne avec phares ronds et non rectangulaires), correspondant au modèle que l’artiste aurait conçu, puisqu’il aurait utilisé une 2CV Spécial avec ses optiques ronds.

citroen 2cv soleil restauration moteur carrosserie serge gevin

Évidemment le dévolu a été jeté sur une année-modèle 1982. La voiture est en piteux état. Le moteur est nettoyé et démonté, seules les pièces d’usure ont été remplacées, sans toucher à l’équipage mobile. La carrosserie quant à elle est totalement refaite.

La 2CV Soleil est joyeuse comme la personnalité de son auteur : chapeau inspiré des pêcheurs de l’Atlantique sur les portières avant, gilet de sauvetage sur la porte de malle, capote jaune, et un délicieux détail : des garnitures de sièges confectionnées dans le tissu imperméable utilisé pour les vestes de pêcheurs, avec leurs coutures jaune.

garnitures siege 2cv soleil citroen

Certes il y a eu un peu de retard dans la gestion du projet. Mais une maquette en dimension réelle fut présentée à Serge Gevin le 3 mai 2015, et il donna son accord. C’était exactement la décoration extérieure de son prototype. La 2CV Soleil est donc officiellement présentée, conjointement avec l’artiste dans un Showroom à Milan le 11 mai 2015, lors d’une conférence de presse suivie par de nombreux médias.

Les italiens la voulaient complètement nouvelle comme si elle avait quitté l’usine de Levallois-Perret en 1982. On parle d’un budget de 18 000€ pour cette création.
Avec un autre directeur général Citroën, elle aurait peut-être vu le jour et connu une carrière brillante. Elle n’existe donc qu’à un seul et unique exemplaire et c’est déjà pas mal !

citroen 2cv soleil porte de malle bouee de sauvetage