La 2CV dans les a...

  • 2cv-legende

La 2CV dans les années 1950


Les années 1950 ; pour espérer avoir une 2CV, il faut en vouloir

1950

Le production prend enfin un rythme respectable (environ 400 unités par jour), mais il faut bien cela pour ne pas augmenter le temps d’attente déjà extraordinairement long. On la retrouve dans de nombreux corps de métier (des assistantes sociales, des médecins de campagne, des facteurs, des Curés…)

La petite sœur version utilitaire de la 2CV, la 2CV AZU (U pour Utilitaire) est commercialisée en 1950. Elle bénéficie du même moteur que la berline : le bicylindre de 375 cm3 de 9 CV réels.

La longue carrière de la 2CV commence alors. Mais Pierre-Jules Boulanger trouve la mort en 1950 dans un accident de voiture à bord d’une Traction Avant 15/Six, avant d’avoir connu le grand succès de la Citroën DS, dont il avait lancé la conception avec le projet VGD (Voiture à Grande Diffusion).

1950

La fourgonnette est maintenant disponible à la vente. Il faut être très patient pour posséder la sienne car les listes d’attente sont encore très importantes. Il n’est pas rare que les personnes qui reçoivent leur 2CV en commande une autre de suite pour être sûr d’en avoir une dans 5 ou 6 ans! Son usage est multiple et très apprécié pour les métiers de la livraison. Elle est équipée du même moteur que la berline (type A) et permet de transporter 150 kilogrammes de bagages avec deux personnes. Elle est adoptée dès 1952 par les services postaux pour la distribution du courrier dans les campagnes.

2CV Type AU

Portes à “ouverture inversée”. Calandre 2 chevrons et ovale. Capot à petites nervures et grilles de ventilation à la place des joues d’aile. Cabine en tole ondulée avec deux petites vitres sur les portes arrières. Peinture de carrosserie d’un gris plus foncé que le type A (AC 118) et les roues sont peintes en couleur “ivoire”. Un rétroviseur est fixé sur l’aile avant gauche.

1953

Changement du type de calandre. Le cercle a été retiré, il ne reste que les deux grands chevrons en aluminium. Le trou pour la manivelle est toujours présent.

1954

En avril 1954, un modèle appelé 2cv PO (pour “POussière”) est proposé au Colonies Africaines pour protéger le moteur du sable. En 1954, les nouveaux dirigeants de Citroën, incités par des clients désireux d’avoir une voiture plus rapide et plus puissante, décident de sortir une nouvelle 2CV : la “Type AZ” équipée d’un nouveau moteur issu de celui de la Type A mais de 425 cm³, ce qui lui permet d’atteindre les 70 km/h. Elle est aussi équipée d’un embrayage centrifuge qui permet de ne pas débrayer, pour s’arrêter sans caler. La fourgonnette “Type AZU” sort en même temps avec les mêmes améliorations par rapport au Type AU, mais sans embrayage centrifuge : ce système déclaré pratique en ville pouvait devenir gênant à la campagne.

2CV Type AZ

Modifications chassis au niveau de la suspension. Changement de moteur, 425 cm3 et un embrayage centrifuge. La peinture : gris clair jusqu’en septembre 1961 (AC 132 ou AC 135). Garnitures : bleu et rouge et or, vert et gris et bleu et or.

1957

En 1957 apparaît le “Type AZL” (L pour “luxe”), qui est une Type AZ avec un dégivrage du pare-brise, un compteur éclairé, une grande lunette arrière (à la place d’un hublot au travers duquel la visibilité était quasi-nulle) ainsi que quelques joncs chromés qui soulignent (ou surchargent) la ligne de la 2CV déjà considérée comme démodée depuis 1948.

2CV Type AZL

Elle a les mêmes caractéristiques que l’AZ avec un équipement plus luxueux ; profilés en aluminium polis sur les bas de caisse, la ceinture de caisse, de pare choc AR, d’arrête centrale de capot. Capotes en trois teintes, grenat, bleu foncé et vert foncé. Garnitures de sièges en rayonne à rayures assorties à la capote (rouge, bleu ou vert). Armatures de sièges, volant, boule, roues, pare-chocs et phares en gris clair.

1958
En 1958, alors que les Type A, AU, AZ, AZU, AZL restent en production, sort la 2CV Type AZLP ou AZLM (P ou M pour Porte de Malle) qui délaisse la bâche longue pour s’équiper d’une porte de malle, plus utile, qui manquait depuis neuf ans.

2CV AZLP

Porte de coffre avec poignée et serrure. Réservoir Lockheed en verre.

1958
En mars 1958, étonnement complet à la sortie de la 2cv “Sahara”. Un modèle 4×4 avec deux moteurs (un second est placé dans le coffre). Utilisable également en 4×2 et 2×4. Facilement reconnaissable par le pneu fixé sur le capot. Sa production s’arrêta en 1967 et peu de modèles ont été vendu.

2CV Sahara

Deux moteurs, roue fixée sur le capot. Ailes arrières découpées.

1959

Le modèle 2CV AZL classique reçoit un intérieur bleu et une nouvelle teinte de caisse avec la capote assortie (Réf AC 606). Il s’agit bien du Bleu Glacier. Ajout d’un volant en métal, d’un compteur sur la gauche, de pédales en caoutchouc “rondes”, le mécanisme d’ouverture des portes “sucides”, etc… La simplicité était le mot d’ordre à l’époque.

» La 2CV dans les années 1960
« La 2CV dans les années 1940